Améliorez la performance de votre site Internet avec le Web Analytics

Les 3 principaux types de tableaux de bord en web analytics

Tous les tableaux de bord ne peuvent être créés avec le même contenu. Chaque utilisateur doit recevoir des informations qui sont spécifiques à son rôle et sa mission.

Les membres des équipes opérationnelles n’ont pas les mêmes besoins que leurs responsables qui eux-mêmes n’ont pas besoin des mêmes informations que l’équipe dirigeante.
Les destinataires à chaque niveau reçoivent les informations dont ils ont besoin afin de prendre de meilleures décisions qui améliorent la performance de l’entreprise. Les entreprises doivent créer chaque tableau de bord de la même façon pour fournir une information cohérente à tous les utilisateurs, mais plusieurs versions de chaque type de tableau de bord doivent être déployées pour tenir compte des besoins des utilisateurs.

Il existe ainsi trois catégories de tableaux de bord : stratégique, tactique et opérationnel.

NiveauDestinatairesType de tableauFréquence
StratégiqueEquipe dirigeante, Direction, Conseil d’administration, ActionnairesTableau de bordAnnuel, semestriel, trimestriel, mensuel
TactiqueCadres dirigeants, Responsables d’équipes, Responsables départementsTableau de suiviMensuel, hebdomadaire
OpérationnelMembres des équipes opérationnelles, Traffic managers, Référenceurs, SEM managers, Merchandisers, Ergonomes, Designers,… Tableau de performanceHebdomadaire, quotidien, temps réel

Par exemple, si un site Internet fonde sa stratégie d’acquisition sur les liens sponsorisés, la performance des liens sponsorisés doit être présentée sur chaque type de tableau de bord. Tous les destinataires ont besoin de cette information. Cependant, les données de performance de liens sponsorisés qui alimentent les trois types de tableaux de bord ne sont pas les mêmes, ne sont pas présentés de la même manière, n’offrent pas le même niveau de détail et ne sont pas transmises à la même fréquence en fonction du type de destinataire.

Au niveau stratégique : Tableau de bord

 

3 facteurs clés pour assurer le succès de vos tableaux de bord

Trois principes sont à respecter pour assurer l'efficacité de vos tableaux de bord.

Tableaux de bord en Web Analytics

Faire tenir le tableau de bord sur une seule page

C’est une condition extrêmement importante. Le tableau de bord doit être contenu dans une page de format A4. Peu importe l’orientation de la mise en page, en mode portrait ou paysage.

Le lecteur a toute l’information à lire sur un seule page imprimée ou sur un seul écran. Cela lui facilite le travail d’analyse en permettant de prendre en compte l’ensemble des données et des graphiques et de les mettre en confrontation. Aucune ressource cognitive n’est occupée à retenir une information pour la confronter à d’autres qui se trouvent sur une autre page ou à un autre emplacement.

La conception de tableaux de bord doit s’imposer cette contrainte. Cela signifie qu’il va falloir faire des choix et mettre de côté des indicateurs ou des analyses. Cela oblige en somme à se concentrer sur l’essentiel.
Or, toutes les analyses et indicateurs n’ont pas le même niveau d’importance. Certains éléments peuvent être à coup sûr retirés. Pour cela, l’analyste doit faire interroger les destinataires sur les raisons de la présence de chaque indicateur et sur le type de décision ou d’action qu’ils souhaitent réalisés à leur lecture. Il est quasi certain que parmi tous les indicateurs, quelques-uns vont apparaître redondants ou sans implication dans les décisions des personnes destinataires.

 

Les 7 pires erreurs en représentation graphique de données d'audience (2/2)

Second billet sur une série de 2 sur les erreurs en représentation graphique de données

4ème erreur : Etudier une courbe sur une période trop courte

Les évolutions d’une courbe peuvent être facilement interprétées. En étudiant une période courte, il est cependant facile de se tromper sur la tendance d’évolution de l’élément analysé. Cela peut souvent arriver lorsqu’on restreint l’analyse à une brève période de temps. En se basant sur une période courte, on peut conclure que l’élément est en progression alors que sur période plus longue, on s’aperçoit que durant toute la période précédente, la courbe est sur une tendance baissière.

Une analyse de tendance sur une période courte fait courir le risque d’une interprétation abusive de la tendance car celle-ci ne prend pas en compte tout l’historique de données avant et après la période.


Graphique erronéGraphique correct

5ème erreur : Mettre les données à 0 en cas d’absence de données

Il peut arriver de ne pas disposer de l’intégralité des données. Les données de certains jours ou de certains éléments peuvent manquer à cause d’un oubli, d’une erreur de marquage ou d’une mise en ligne qui a retiré le marqueur.

 

Les 7 pires erreurs en représentation graphique de données d'audience (1/2)

Premier billet sur une série de 2 sur les erreurs en représentation graphique de données

Il existe une série d’erreurs en visualisation de données à ne pas commettre au risque d’induire en erreur le lecteur et par la même engendrer de mauvaises décisions. Il est par conséquent important d’avoir connaissance de ces erreurs pour éviter de les reproduire.

1ère erreur : Présenter différemment plusieurs éléments sans existence de différences réelles dans les données

S’il existe une différence visuelle dans la représentation d’éléments, le lecteur va traduire cette différence comme une différence de sens.
Un changement dans la couleur, le format, la forme ou la taille est interprété comme une différence d’état des éléments. Il ne faut par conséquent pas inclure des différences visuelles dans un graphique qui ne correspondent pas à des différences réelles dans les données.


Graphique erronéGraphique correct

2ème erreur : Ne pas faire débuter l’échelle à 0 pour des histogrammes

Le lecteur perçoit les différences dans les longueurs des barres ou les positions dans l’espace des objets de manière assez précise.

 

Agissez différemment en fonction des 2 types de requêtes saisies dans votre moteur interne

Cinquième et dernier billet sur l'évaluation du moteur interne

La performance du moteur interne doit être évaluée en fonction du type de requêtes réalisées par les internautes.

Les requêtes saisies sur le moteur de recherche interne peuvent être classées en deux catégories:

  • recherches génériques: il s’agit des recherches sur des familles de produits, des marques,
  • recherches précises : il s'agit des recherches sur un produit, une référence ; les acheteurs ont déjà en tête le produit qu'ils souhaitent se procurer

Il est instructif d’évaluer et de comparer le taux de conversion de ces deux types de recherches.
Lorsque les internautes effectuent des recherches précises, ils sont proches de la fin de leur processus d’achat. C’est pourquoi, le taux de conversion des visites avec recherches précises doit être normalement supérieur à celui des visites avec recherches génériques.

Les recherches génériques

Les recherches génériques sous-entendent que les internautes n’ont pas encore une idée précise du produit qu’ils veulent acheter. Ils sont par conséquent en situation de recherche d’informations.

 

Comment votre moteur interne vous informe du mauvais fonctionnement de votre site

Quatrième billet sur une série de 5 sur l'évaluation du moteur interne

Dans le cas où l'internaute ne parvient pas à trouver ce qu'il cherche via la navigation du site, il peut avoir recours au moteur interne. Les pages qui sont vues juste avant la page de résultat du moteur interne n'ont pas fourni les renseignements recherchés.

Pour repérer les pages qui font le plus l’objet de recherche, l’indicateur Taux de recherche d’une page aide beaucoup :

Taux de recherche d’une page = nombre de visites au cours desquelles une recherche a été effectuée sur la page/ nombre de visites passant par cette page

On obtient alors la liste des pages qui ont généré des recherches par incapacité à satisfaire l’internaute.

Si la page proposée par le moteur est identique à celle sur laquelle a été effectuée la recherche, il y a de forts risques que l’internaute quitte le site immédiatement.
Cette insatisfaction n’est pas due au fonctionnement du moteur mais plutôt au contenu des pages en question.


Les autres billets traitant de l'évaluation du moteur interne:

Evaluez de manière complète votre moteur interne en accédant à la partie réservée aux Membres qui propose un modèle de Tableau de performance du moteur interne .

 

Avant la rentrée, dopez vos connaissances en Web Analytics!

Révisez vos connaissances en Web Analytics

Il est encore temps pour préparer votre rentrée.

Nous avons compilé les principaux articles de WebAnalytics-Conseil.com et créer un calendrier de révision.

30 jours pour améliorer vos connaissances en web analytics:

  • Chaque jour un article à lire
  • Chaque semaine un thème à approfondir
  • Un calendrier pour suivre votre progression au fil des jours

Télécharger le calendrier.

Excellente rentrée!

 

Pourquoi vous devez connaître les deux types d'utilisateurs de votre moteur interne

Troisième billet sur une série de 5 sur l'évaluation du moteur interne

La performance du moteur interne doit être évaluée en fonction de la propension de l’internaute à utiliser le moteur interne. Parmi les personnes qui choisissent d’utiliser le moteur, on peut distinguer celles qui l’utilisent par réflexe et celles qui l’utilisent par nécessité.

Les utilisateurs par réflexe

Une partie des internautes cherchent à gagner du temps en allant directement sur le moteur de recherche du site, plutôt qu’en utilisant les fonctions proposées pour naviguer dans les rubriques.
Ces internautes l’utilisent sur leur page d’arrivée. Ainsi, si la page de résultats du moteur de recherche est en seconde position dans la visite, cela signifie que la personne a eu immédiatement recours au moteur.
Pour ce type d’utilisateurs, quelle que soit la qualité du système de navigation de votre site, ils utiliseront le moteur.

Pour focaliser son analyse sur les internautes qui utilisent le moteur par réflexe, il faut effectuer une segmentation sur les visites qui passent sur la page de résultats de recherche dès la seconde page.
L’analyse du comportement de ce type d’internautes est capitale. Si le moteur ne leur donne pas satisfaction, c’est le site tout entier qui, selon eux, est insatisfaisant. Vous pouvez considérer ces clients potentiels comme définitivement perdus.

 


Page 2 de 8